31 mai 2007

Sado, boulot, maso.

Notre nouveau Président a raison, normal il est président, le boulot ce n’est pas en feignassant sous la couette que tu risques de le trouver. Non non non. Mais la volonté seule ne suffit pas, il faut aussi savoir dénicher la bonne offre d’emploi.

Les rosbifs d’outre manche, l’exemple à suivre en matière d’emploi pour notre vénéré patronnât et ses acolytes politiques, viennent encore de nous confirmer qu’ils sont les maîtres incontestés de l’éradication du chômage. En Angleterre, à Norwich, l’ANPE locale a affiché une offre de travail proposant de devenir dominatrice dans un établissement pour masochiste.

« Gagnez 100 livres (150 euro) en vous habillant de cuir et en donnant des coups de pieds à des adeptes de sado masochisme qui adorent se faire piétiner » dit cette offre qui précise qu’une formation sera assurée. « Mes clients sont des gens ordinaires qui adorent se faire marcher dessus et être couverts d’injures » explique Gerry James le propriétaire du club de torture. 150 euro pour bastonner et injurier un gus qui en redemande, il n’y a que les british pour fournir ce genre de job, tu m’étonnes que leur chômage baisse.

Parce que je connais quelques caissières de grandes surfaces, qui, au lieu de passer une journée de boulot à se faire insulter par le client irascible, troqueraient volontiers leurs uniformes pour la panoplie en cuir. Et là pas besoin de formation, oh que non. En moins de temps qu’il n’en faut à Sarkozy pour échanger sa tenue de président en celle de joggeur, les soumises de chez Leclerc, Auchan ou Casino se transformeront en furies pour cravacher ou flageller les adeptes de la fessée et de l’orgasme enchaîné, le tout pour moins de 150 euro. Là au moins pas de risque de délocalisation.

De même que certains crânes rasés avec croix gammées en décalcomanies bien visibles, qui défoncent gaiement à coups de rangers et gratuitement. D’accord, ils ne taquinent uniquement que le crâne bronzé, mais avec quelques stages de perfectionnement et une centaine d’euro comme motivation, je suis persuadé qu’ils pourraient s’adapter à n’importe quels types d’individus. Que de débouchés pour les recalés du service d’ordre du FN.

Comme quoi, quand l’offre rencontre la demande et le service son client, le travail est la portée de tous et transforme une corvée harassante en plaisir ludique.

Quant à moi, comme j’ai eu une journée de merde et que la nuit ne suffira pas à calmer mes petits nerfs tout en pelotes, demain matin à la première heure, tu vas voir comme je vais prendre l’Eurostar en quatrième vitesse et filer à Norwich.. Et ceux qui veulent se faire piétiner, défoncer ou injurier, je te promet qu’ils en auront pour leur pognon. Je vais exploser le marché du travail en Europe à faire regretter le plombier polonais, roumain ou bulgare.

Posté par Comte cul hot à 19:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire