23 mai 2007

La pute et le goupillon

Après Paul Wolfowitz, le très scrupuleux président de la banque mondiale, dont les rigueurs budgétaires d’épicier planétaire sont inversement proportionnelles à celles déployées pour récompenser sa maîtresse, c’est au tour d’un autre tartuffe, Randall J. Tobias, de se faire prendre les doigts dans le pot de confiture, ou plutôt les doigts dans les fesses d’une prostitué.

C’est vraiment une manie pour ces puritains, ces maniaques de l’ordre biblique qui s’endorment une main sur la bible l’autre sur le crucifix, de se retrouver pris à goûter sous la couette ce qu’ils condamnent en public. En gros on se tripote la bite tout en culpabilisant et en condamnant ceux qu’y pensent. Randall J. Tobias est ou plutôt était Secrétaire d’Etat adjoint et patron de l’agence américaine chargée du développement international USAID. Pour faire simple, une organisation en charge de lutter contre le sida et la prostitution.

Mais si l’esprit constipé du très puritain Tobias prônait l’abstinence comme moyen de lutte contre le sida, il n’en allait pas de même pour l’appétit de sa bite. C’est qu’une quéquette reste une quéquette, ouais, ouais même celle d’un bigot US, quand il lui prend l’envie de s’amuser, t’as beau lui lire un passage de la bible ou réciter le théorème de Pythagore à l’infini, plus question de l’arrêter, tout ce qu’elle veut c’est un paire de miche ou un petit cul pour s’y glisser.

Alors quand le nom du Secrétaire d’Etat s’est retrouvé sur une liste d’une agence de call-girls de la capitale fédérale, il y a eu tempête dans les bénitiers et grognements dans les presbytères. Bon, Tobias a eu beau reconnaître sa faute, se justifier par le fait qu’il ne s’agissait que de quelques massages, se faire tatouer le Pater Noster sur sa bite, dans l’administration du révérend Bush on ne plaisante avec le sexe. Non, même pour une petite branlette de rien du tout on démissionne. Au pays de Mickey, son goupillon on le laisse dans son pantalon, on ne le confie pas à n’importe quelles mains furent-elles celles d’une experte.

C’est un peu comme si De Villiers s’était fait piqué au bois de Boulogne en train de se faire pratiquer une petite gâterie par un travesti musulman.

Posté par Comte cul hot à 15:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Le nom du secretaire de la BID

    le nom complet de l'actuel secretaire de la BID.le temps de son mandat.

    Posté par youdie, 02 octobre 2007 à 23:57

Poster un commentaire