16 mai 2007

La France de la Star’Ac et de Miss France.

Alors voilà, comme Johnny, moi aussi, après quelques mois d’absence, je suis de retour pour fêter le sacre du petit Nicolas. Champagne et cotillons, képi pétainiste et bicorne bonapartiste chapeautant strass et paillettes, cette année le festival de Cannes délocalise ses people. Pour Clavier, Réno, Johnny et compagnie la croisette sera comprise entre l’obélisque et l’arc de triomphe, le tapis rouge et la montée des marches au palais de l’Élysée, le tout mis en scène par France télévision et produit par Tf1.

La France de la Star’Ac aussi est devant sa télé. Après l’avoir voté comme on désigne le vainqueur de la nouvelle star ou l’élection de Miss France, tapez 1 pour Amélie, 2 pour Sidonie, après avoir vibré aux récits de sa retraite monacale du côté de Malte ( pour habiter la fonction nous avait-il dit, maintenant au moins on sait comment il compte l’habiter son costume tout neuf de président ) elle attend avec impatience l’investiture du petit prince.

Enfin du changement. Au niveau de l’économie, du social, de la sécurité, de l’ordre on s’en doute un peu. Pour la culture on en a la preuve. Fini les gueules de cul tristounets et les costumes grisâtres, les intellos chiants et les courtisans constipés, terminé les pièces jaunes et autres conneries pour parasites assistés, à partir d’aujourd’hui les people investissent l’Élysée.

Mireille Mathieu, Carlos, Enrico Macias, Gilbert Montagné, pour chanter les mérites de notre nouveau président, tiens, il manquait Yvette Horner, pour les intellectuels les pensées d’Arthur et de Bigard mélangées aux idéologies de Gluksman et de Minc, voilà un cocktail philosophique explosif qui ravira la France de la Star’Ac, et dans le rôle des bouffons du roi Johnny et Doc Gynéco. Avec Sarkozy plus personne ne se posera la question du ministre de la culture mais de la culture du ministre. Les goûts de notre président ? comment dire, heu….voilà, bien à l’image de ses idées : faire rêver la plèbe et caresser jusqu’à l’orgasme les nababs du cac40 et du Medef.

D’un autre côté ce jour de gloire tombe pile poil le jour où je dois verser mon obole à mon percepteur préféré. Mais bon, depuis que la France qui se lève tôt, celle des Lagardère, Bouygues, Johnny, Arthur et consorts a voté Sarkozy me voilà rassuré, maintenant je sais que mes impôts ne vont pas profiter aux feignasses de tout poil.

Et le gagnant de la super cagnotte du méga loto est ?

Posté par Comte cul hot à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire