19 octobre 2006

Wonderbra contre Wonderman

Wonderbra, dont la tache principale est de remodeler les mamelles du monde entier, qui transforme une poitrine  à la Kate Moss en celle d’une nourrice allaitant une série de quintuplés, le tout en moins de temps qu’il n’en faut à ton chirurgien plasticien favori pour siliconer une paire de miches, se propose maintenant de s’attaquer à tes fesses.

Avec le Curves up la célèbre marque se lance dans le chantier de la rénovation des petits culs flasques et maigrichons des citadines. La promesse de se retrouver avec un cul digne d’une adolescente africaine pré pubère doit en exciter plus d’une. Se balader avec le cul de Jennifer Lopez en sentant les yeux extatiques des mecs matant ta paire de fesses est dorénavant un rêve devenu réalité.

Bon, d’un autre côté il n’y a pas de quoi s’emballer. Autant le décolleté pigeonnant faisait pétiller l’œil du male à l’affût du moindre nichon un tant soit peu provoquant, là il risque de rester sur sa faim, le male, au mieux passer à côté de la chose, au pire la trouver guère folichonne. Type boxer avec coussinets amovibles, on se retrouve plus près d’un truc mi couche culotte mi prothèse que d’une lingerie affriolante. La bonne vieille culotte en coton de grand mère à la place du string en satin et tu ne pourras pas empêcher un esprit farceur de penser que tu te promènes avec un coussin péteur coincé dans ton slip.

En fait d’une belle paire de fesses et d’un déhanchement à la Betty Boop, tu as plutôt la sensation de balader un double popotin, le vrai qui est comme il est, mais qui a le mérite d’exister et le faux. Voilà, comme un double menton, le goitre de Balladur au niveau des fessiers. Ah ouais, à ce stade tu peux dire au revoir au cul de Jennifer Lopez et bienvenu à celui de Maïté !

Et une fois la marchandise déballée et débarrassée des ces accessoires, bonjour la surprise du male. Remarque, lui, avec son Wonderman placé subtilement sous ses attributs, il aura pas l’air con une fois sa nouille à l’air libre !

Posté par Comte cul hot à 18:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire